AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « RECKLESS R911»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
fondaopp

Messages : 146
Date d'inscription : 25/10/2011

Identity
    POUVOIR – :
    ARRIVÉE DANS LA VILLE –:

MessageSujet: « RECKLESS R911»   Ven 11 Nov - 13:07





“I wonder if I’ve been changed in the night ?~*
Let me think: was I the same when I got up this morning? ”…



Village de Milton… Nous ne dirons que quelques mots de cette terre. Le pays est sans beauté bien situé au centre d’une vallée, qui est un vaste et admirable site… Le plus étrange dans ce paysage, c’est cette immense étendue entrecoupée de grillages où le ciment s’est imposé. Cette étendue s’ouvre sur une immense porte en ferraille qui rouille avec le temps. Cette forteresse tourmentée, ressemble énormément à une demeure sortie tout droit de l’esprit digne de Mary Shelley. Les arbres sont devenus de plus en plus rares, les horizons moins harmonieux, les terres plus froides. Mais l’aspect de cette région transitoire est grandiose. D’un côté de cette porte nous avons la liberté et de l’autre le tourment. Le caractère grave et silencieux du paysage n’est pas une des moindres spécialités de cette contrée. Rien ne l’émeut, rien ne l’attire. Celui qui, cherche l’ombre et le silence, s’enfoncerait dans cette forteresse sans hésiter.

L’immense entrée de cette demeure a bien du mal à s’ouvrir, son ombre vous surplombe et vous annonce bien des supplices. Il faut prendre une grande inspiration et ressaisir les riants et doux souvenirs de votre passé, car une fois que vos pieds auront touchés les terres de l’institut R.911, vous rentrez dans un monde bien énigmatique. Le vent soufflera alors entre les deux pants de cette porte, balayant tout sur son passage et vous criant « bienvenu dans ce nouvel enfer plus doux et plus exquis »

R.911 renferme plein d’images douces et cruelles, l’histoire de notre pauvre vie, écrite sur tous les murs en caractère mystérieux et indélébiles, qui, à chaque ébranlement de l’âme, vous entourent d’émotions profondes ou de puériles superstitions.

De bien étranges individus occupent cette institution. Certains ont des blessures calcinés qui ronge leur cœur. D’autres rêvent… et ces rêveries sont leurs propres chimères. Et enfin, certains se recueillent dans les ténèbres, laissant des images accabler leur esprit. Mais quoi qu’ils aient pu faire ! Quoi qu’ils aient pu vivre ! Peu importe le nombre de pêcher qu’ils ont commis ou non ! Certainement rien ne pourra changer leur vision de l’existence. Ils sont et resteront des êtres perdus ou des animaux…Parmi les complaintes et les hurlements se promènent dans les couloirs, le directeur et son équipe. Un homme bien secret et peu commode. Un démon parmi d’autres démons qui chaque jour se délecte du malheur des autres et abuse de son statut. Il fait de ce lieu sien et compte bien y rester longtemps. Les gens sous sa joute vont et viennent et d’un seul coup tout prend forme sous ses yeux et entre ses doigts d’envouteur.


D’étranges rumeurs accusent l’institution, d’exercer des activités peu légales. Mais peu sont ceux qui peuvent en témoigner. Certains tapages accusent l’institution de jouer au chercheur fou. D’exercer des expériences les plus improbables et affreuses sur ses patients, pour des raisons malsaines et inimaginables. Et par chance, les chambres, les couloirs, grouillent de cobayes. Qui irait pleurer la perte de pauvres fous ou rejetés de la société ? Et de toute manière, la mort n’était-elle pas la seule issue pour l’être humain ? Alors tout y passe, les expériences génétiques : greffes, incisions, amputation… Psychiques : Résistance à la douleur, manque de sommeil, phobies… Ils poussent ainsi l’homme au bout de ses propres limites quitte à se prendre pour Dieu. Mais d’autres rumeurs accusent les membres du personnel, à jouer à des jeux peu catholiques. Les loups-garous courent donc dans les couloirs, les anthropophages aussi animant ainsi la vie de l’institution et jouant au chat et à la sourire avec certains patients qui se prêtent aux réjouissances. Peut-être que chaque partie prend un plaisir obscène à se tenter… Et souvent lors les nuits de pleine lune, du haut de son piédestal celle-ci admire ce spectacle et voit ses rayons se teinter de rouge.

Les grincements de la grille qui se referme résonne et se mêle au souffle de vent. Dans un grondement les deux battants se renferment l’un sur l’autre, vous emprisonnant maintenant au sein de R.911. Vous faites une prise de choix, votre route sera rude et le vent ne soufflera pas toujours dans votre direction.
A vous maintenant d’écrire votre propre histoire dans R.911. Entre ces murs plus rien ne vous empêche, de vivre les meilleurs comme les pires péripéties.





- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - —


    Get up, stand up, don't give up the fight, preacher man no tell me, heaven is under the earth, I know you don't know, what life is really worth, isn't all that glitter is gold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://common-dream.forumactif.org/t44-eminazami-imagine-there-s-no-heaven-30-faignante
Chim.




MessageSujet: Re: « RECKLESS R911»   Lun 28 Nov - 8:26

Bonjour ^^

Je viens juste vous signaler un changement d'adresse sur R.911
il vient de déménager et comme je suis un éternel insatisfait j'ai rectifié son scénario et son nom pour une meilleure compréhension ><

voici le nouveau Nom Skellington//Hide

voici son nouveau bouton et sa nouvelle fiche

://skellingtonhide.forumgratuit.org/t13-notre-fiche

Amicalement. Chim
Revenir en haut Aller en bas
 

« RECKLESS R911»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kawasaki KLR 650... new...
» présentation
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMMON DREAM » :: « APRÈS L'EFFORT, LE RECONFORT » :: Partenariat-