AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « BLACK VELVET »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
fondaind

Messages : 235
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 22
Localisation : Anywhere but here

Identity
    POUVOIR – :
    ARRIVÉE DANS LA VILLE –: 1 an.

MessageSujet: « BLACK VELVET »    Dim 27 Nov - 11:57


:: Black Velvet ::

L'histoire
Il y a de cela 45 ans, Elwood Watson fondait l'école qui aurait tôt fait de devenir la plus reconnue dans le monde entier. Son rêve était d'offrir aux adolescents la possibilité d'évoluer dans un environnement sain, à l'abri de toute corruption, de toute violence, et de toutes pressions. Le style d'enseignement, l'encadrement exemplaire de tout le personnel plaçait immédiatement les élèves en confiance, les préparait à l'avenir tout en leur permettant évidemment de profiter de leur jeunesse. Les diplômes de Black Velvet offrent aux étudiants la garantie d'être acceptés dès leur 21e anniversaire dans n'importe quelle université dans le monde. C'est une opportunité en or, certes. Et qui vaut son pesant d'or.

N'entre pas qui veut à Black Velvet. Les coûts d'inscription sont exorbitants, et c'est sans compter les nombreuses contributions financières qui sont demandées aux parents. Cette école, pour offrir tout ce qu'elle offre, a besoin d'énormément de ressources. C'est pourquoi elle est en plus supportée, depuis ses débuts, par de nombreux groupes financiers qui investissent dans l'avenir en offrant une formation exemplaire à l'élite.

Après 45 ans, la réputation de l'établissement n'est plus à faire. Elwood Watson n'a pas seulement bâti une école : il a érigé un monument. Décédé il y a un peu moins d'un an, les rêves de l'affaire ont été transmis à ses deux fils, Ken et Nathaniel. Tout aurait pu continuer exactement comme avant, si ça n'avait été qu'une fois Elwood écarté, les lettres du gouvernement se mirent à assaillir les deux jeunes héritiers.

La première sollicitation leur parvint le soir même de la veillée funèbre de leur père. On leur exposait en toute simplicité le projet Rusty Nail, à peu près comme ceci :

Le gouvernement met en place un nouveau projet. Il s'agit d'offrir une chance à des gens défavorisés de goûter à une éducation plus que convenable. Plusieurs études tendent à démontrer que le penchant des jeunes pour le crime pourrait souvent être évité si ils étaient plongés dans un environnement sain. Le projet Rusty Nail vise à intégrer à vos élèves quelques jeunes pré-sélectionnés pour leur offrir la chance d'un nouveau départ. Nous croyons que Black Velvet est l'endroit idéal pour ce projet pilote.

L'idée en soi n'était pas mauvaise. Les deux frères convenaient qu'effectivement, offrir un milieu équilibré à des jeunes en difficulté était une idée très noble. Mais en pratique, c'était tout autre chose. Qu'advenait-il de l'environnement sécuritaire qu'ils promettaient à leurs étudiants depuis la fondation de Black Velvet ? Ils étaient devant un dilemme, certes, mais ils convinrent ensemble qu'il valait mieux protéger leur clientèle actuelle et déclinèrent l'offre du gouvernement. Une réponse ne tarda pas à leur revenir :

Ne croyez pas que le projet Rusty Nail pourrait nuire à la réputation de votre établissement. L'intégration des sujets se ferait tranquillement, pas plus d'un par mois, et le paiement de leurs frais de scolarité sera effectué par le gouvernement dans le plus grand des secrets. La sécurité de vos étudiants n'est en rien menacée, et les parents de vos élèves actuels ne seront pas informés, ni le public. Le taux d'inscription n'en souffrira pas. Même vos étudiants n'auront pas à être mis au courant.

Encore une fois, les deux frères Watson déclinèrent. Les missives leur parvinrent à un rythme redoublé. Ils tentèrent de les ignorer, mais la sollicitation ne cessait pas. Et plus le temps passait, plus le ton des lettres devenait menaçant. On tentait de les acculer au pied du mur, et cela fonctionnait. Ils s'informèrent auprès de leurs financiers, qui leur confirmèrent qu'il leur serait interdit de continuer de contribuer si le projet Rusty Nail n'était pas adopté. Ils tournèrent leurs ressources dans tous les sens, déterminés à ne pas laisser miner l'empire de leur père, mais aucune solution n'était viable. Ils n'eurent pas le choix et finirent par se plier à la volonté du gouvernement.

Vous avez pris la bonne décision. Le premier sujet vous sera envoyé très prochainement. Il se nomme Abriel B. Vaughan. Nous croyons qu'il possède énormément de potentiel. Son salut est entre vos mains.

Son salut ? Ken et Nathaniel décidèrent de mener une petite enquête sur le sujet en question. Abriel B. Vaughan était un jeune homme de 17 ans accusé de meurtre, de possession et consommation de drogue. D'après son dossier, il cumulait les comportements violents. Alors c'était ça, le vrai projet Rusty Nail. Leur envoyer de jeunes criminels en attente de la majorité pour aller en prison. Furieux de s'être fait rouler ainsi, les deux frères n'eurent toutefois pas le choix de respecter le contrat et d'accueillir ce garçon, anticipant avant même de l'avoir vu la prochaine admission que le projet Rusty Nail leur imposerait.

Suivre la parade


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - —


    How cheerfully he seems to grin, how neatly spreads his claws. And welcomes little fishes in, with gently smiling jaws.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« BLACK VELVET »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» besoin de vos avis sur tresse berkley black velvet
» SPECIAL FULL BLACK - Peinture : comment effacer les rayures
» question pour le black
» 1ère sortie 2010 avec mon EX Full Black....
» aidez moi à massacrer mon b-king black
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMMON DREAM » :: « APRÈS L'EFFORT, LE RECONFORT » :: Partenariat-